• Cypora Petitjean-Cerf - ELLE
  • L'Empire du mensonge
  • Affiches Serpent à Plumes 2018
  • Bessora
  • De l'odeur de l'encre
  • NOUVEAUTÉS
  • À PARAÎTRE
  • Le Promeneur d'Alep
  • La concordance des temps
  • Les Microbes humains
  • Le Syrien du septième étage
  • Echos illusoires du luth
"Rafraîchissant, bienveillant, poétique, drôle...On a envie de faire pleuvoir un déluge de compliments sur "Comme le Cristal" de Cypora Petitjean-Cerf." ELLE

EXTRAITS

Dans la presse

Mark E. Smith dans Foutraque !

Mark E. Smith nous raconte sa vie avec The Fall sans mâcher ses mots, au contraire il se lâche dès la première page (la 7ème ligne pour être précis) en traitant ses musiciens de « pleurnichards ». Sur les 270 pages du livre, il dit du mal de tout le monde (avec une mauvaise foi qui fait sourire), sauf des piliers de comptoir qui consomment dans les pubs de Manchester. Mark E. Smith n’aime personne : John Peel, Liam Gallagher, John Lennon, Morrissey, Elvis Costello, Gang Of Four, les labels Rough Trade, Factory Records et Virgin, les journalistes, les australiens et encore mieux ses musiciens. Par contre il aime le foot, notamment George Best, les Stooges, le label Kamera Records, des écrivains et surtout passer du temps dans les pubs.
http://www.foutraque.com/chronique_livre.php?id=4840

Mark E. Smith dans Foutraque !

Twitter

"Jeepster et la face B Life’s a Gas furent les premiers morceaux que j’ai appris à jouer à la guitare." 🎧 Set the B… https://t.co/r4FNr5CpWB

@TataMarceline Euh… 😬

@_SerpentAPlumes très heureux de retrouver @MCaussarieu dans la sélection du Prix de Flore 🥂 pour TECHNO FREAKS !! https://t.co/B7CjZWvl6D

♥️🇯🇵 Dans Le Journal du Japon, à propos de "Echos illusoires du luth" de Soseki, publié dans notre collection L'Ecd… https://t.co/rVHqdoOrnM

Un enchantement ! Tout en finesse, en douceur, la fêlure qui s'impose peu à peu. "De l'odeur de l'encre", une réussite !

A lire dans Air France Magazine, à propos de "Si loin de ma vie", le nouveau roman de Monique Ilboudo !… https://t.co/N8ZhXqmDxi

RT @Qiao_J: Plenty of sinophone fiction and poetry in this back issue of @asymptotejrnl to escape (momentarily) from the duties of the new…

RT @RaphaelleBacque: Jeudi, on a fait évacuer le procès d’une femme accusée du meurtre de son enfant pour faire place aux rappeurs Booba et…

… avec « Règles douloureuses », de Kopano Matlwa, « Le Syrien du septième étage » de Fawaz Hussain, «  La concordan… https://t.co/kAUzsn4Bu3

… avec Lisa Barel, auteure de « De l’odeur de l’encre » et Morgane Caussarieu, auteure de « Techno Freaks »… https://t.co/cfFseH9W0D

En librairie avec D. Foy et son roman « Absolutely golden »… https://t.co/EcpW9N8weM

Bonne lecture ! @joyeuxDrilleCdj https://t.co/SMo7v4jSyk

Faut y penser, indeed 😅👍🏻 https://t.co/wfKKesIxsQ

Dans @marieclaire_fr , «La phrase du mois » tirée du nouveau roman de Kopano Matlwa, RÈGLES DOULOUREUSES. A lire sa… https://t.co/pauES65VCj

Les livres de mlle_moli : Techno Freaks de Morgane Caussarieu https://t.co/kvLNhlErAK

RT @EditionsJentayu: « Le but ultime de la libération des femmes est de libérer le monde à la fois de la loi des hommes et de celle des fem…

Interview de Hélène Morita, traductrice française de Haruki Murakami https://t.co/nJNJjLI2sp

L’écrit est un hub, qui alimente livres, audiobooks, series, etc. #PMT @severin_cassan https://t.co/FOjlzlFtR0

Écrire, c’est parfois, littéralement, jouer sa peau. @dfoyble @sebdoubinsky @buffalovoice #absolutelygolden… https://t.co/IWCuqNpVsC

Merci @QuPerissinotto pour cette lecture de #TechnoFreaks, roman de @MCaussarieu paru hier !! https://t.co/WZ2qRiOCLr

"Émergeant du chaos [de la guerre en Syrie], le texte en épouse les contours. Coupures d’électricité, rafales et explosions ont laissé leurs empreintes, morcelant le récit en fragments littéraires, tels des éclats de verre. Niroz Malek fait le portrait d’un pays défiguré." Xavier Lapeyroux, Le Monde Diplomatique, novembre 2016
https://www.monde-diplomatique.fr/2016/11/LAPEYROUX/56766

En librairie

Chez Sauramps, coup de cœur pour le nouveau Goupil

Chez Sauramps, coup de cœur pour le nouveau Goupil

Chez Sauramps, coup de cœur pour le nouveau Goupil

« Petit bijou du soir…
C'est l'histoire de Madame… Madame vit au Ritz depuis très longtemps, mais déteste les mondanités… Madame aime Paris, l'Art, la littérature. Madame aime marcher. Madame a vécu les camps. 
J'ai aimé Madame dès le début du livre… merci Didier Goupil d'avoir mis tant de douceur dans ce portrait de femme. Et quelle femme…
C'est pour ce genre de roman que j'aime mon métier… » 
Kathie Panier, libraire chez Sauramps