• Cypora Petitjean-Cerf - ELLE
  • L'Empire du mensonge
  • Affiches Serpent à Plumes 2018
  • Bessora
  • De l'odeur de l'encre
  • NOUVEAUTÉS
  • À PARAÎTRE
  • Citizen Narcisse
  • Set the Boy Free
  • Le Promeneur d'Alep
  • La concordance des temps
  • Les Microbes humains
Techno Freaks de Morgane Caussarieu dans la sélection du Prix de Flore 2018

EXTRAITS

Dans la presse

"Le Promeneur d'Alep" de Niroz Malek remarqué sur France Culture

A propos du "Promeneur d'Alep", de Niroz Malek : « C'est un roman absolument extraordinaire. C'est un journal, le journal d'une ville sous les bombes. C'est à la fois très bien écrit, très tragique mais en même temps extrêmement résistant. Je vous le recommande. »
Nicole Gnesotto, « L'esprit Public », France-Culture le 18/12/2016

https://www.franceculture.fr/emissions/lesprit-public/la-strategie-du-front-national-donald-trump-et-les-chines

Twitter

Joie ! Très belle chornique sur "De l'odeur de l'encre" #lisabarel #delodeurdelencre #leserpentaplumes https://t.co/kT5KIOm5I9

MOLLUSQUE, premier roman de Cécilia Castelli, dans La Cause Littéraire, par Fawaz Hussain 🐙💓 #lacauselitteraire… https://t.co/xPc4047s18

«De l'odeur de l'encre», la plume d'une femme de coeur https://t.co/tDjjZLGlXB via @20minutes

@BessoraOnOff sur tous les continents ! https://t.co/QPSMBaodnQ

On confesse avoir longtemps cherché pourquoi on a été à ce point touché par l'autobiographie de Mark E. Smith. 
(...) Mark E. Smith vient d'un monde disparu. Il aura ainsi existé grâce à un geste artistique unique : la harangue du chant, l’homme du peuple interpellant le bourgeois à la sortie du pub - un geste ténu disant l’appartenance sociale et la désinvolture, les limites musicales et le fait de se foutre de ces limites. Le livre dit ça. Ni plus ni moins. 
Grégory Schneider, 21 novembre 2016, Libération
http://next.liberation.fr/musique/2016/11/21/mark-e-smith-la-musique-qui-chambre_1529966
Mark E. Smith, la musique qui chambre - Libération

Dans la presse

Didier Goupil, "Traverser la Seine", dans La Cause Littéraire

Didier Goupil,

« L’originalité de tout, hormis la facture classique et impeccable de l’écriture, habille ce livre. Étrange et prenant comme la nouvelle qu’il est (tout le récit tient dans une journée). Voyage en l’univers à peine ébauché de cette Madame actuelle, elle-même en partance ; immersion dans quelques pages bizarres, troublantes, finalement happantes, un peu comme les rêves. »
Martine L. Petauton, La Cause Littéraire
http://www.lacauselitteraire.fr/traverser-la-seine-didier-goupil