• Animal Boy
  • Zoonomia
  • Nés pour être damnés
  • Prière pour ceux qui ne sont rien
  • Comme le cristal
Zoonomia

Zoonomia

BESSORA

LA DYNASTIE DES BOITEUX (tétralogie) Michée, prophète de l’ancien testament, a anoncé la naissance du Messie à Bethléem. Mais il a aussi prédit, en deux versets et moins de cinq lignes, l’avènement d’une dynastie de puissants boiteux. Quelques millénaires plus tard, la prédiction semble s’accomplir… En ce jour-là, dit l’Eternel, Je recueillerai les boiteux, Je rassemblerai ceux qui étaient chassés, ceux que J’avais maltraités. Des boiteux, Je ferai un reste, de ceux qui étaient chassés une nation puissante ; Et l’Eternel régnera sur eux, à la montagne de Sion, dès lors et pour toujours. Michée 4 - Ancien Testament Bessora, à travers cette saga en quatre tomes, déroule sur trois siècles la lignée des boiteux, tous marqués par l'esclavage, tous claudiquant, qui de la jambe, qui de la langue, qui de l'esprit. Volume 1 - ZOONOMIA 1846. Johann, 15 ans, débarque de la Réunion à Paris. Bâtard et métis, il vient se faire reconnaître par son père, un aventurier aux vies multiples. Après quoi il compte bien devenir explorateur, le plus célèbre de tous, et tuer des gorilles. Mais l’affaire tourne court. Son père est déjà reparti pour l’Afrique et le tout jeune homme va devoir faire ses premières armes à Paris. Il découvrira l’amour auprès d’une épouse esseulée et apprendra son premier métier, taxidermiste, aux galeries Perrin. Plus tard viendra le temps du Gabon, des forêts tropicales, des fleuves dont on remonte la source comme on remonte vers un passé lourds de secrets et de parfums. Le personnage de Johann a été librement inspiré de la vie de Paul Belloni du Chaillu, premier homme "blanc" (tout comme Johan, ses origines sont à la fois métis et bâtardes) a avoir observé de près les gorilles, et découvert les tribus pygmées. Zoonomia est le premier titre d’une saga historique en quatre volumes, La Dynastie des Boiteux.

En librairie le 08 février 2018

Nés pour être damnés

Nés pour être damnés

Jamal BENBRAHMI

Un homme né un vendredi 13 et son épouse née un vendredi 13 ont un enfant né un … bon, là le père triche un peu, c’est un jeudi 12 mais en échange de quelques grammes d’herbe, c’est bon, le petit sera déclaré né un vendredi 13 aussi. Le Guinness Book valide, une secte Irlandaise le reconnaît aussitôt comme son Messie tandis qu’une autre voit en lui l’Antéchrist à occire au plus vite. Le père du Messie, également narrateur et plus ou moins vampire, doté d’une épée magique et de la faculté de voler, défend sa famille depuis l’Irlande jusqu’en Algérie, en passant par l’Irak en guerre, contre tout un tas de démons coriaces et archi-motivés. Foutraque, hallucinant, débridé, libertaire, dantesque, Nés pour être damnés est un coup de folie, un hommage venu d’Algérie aux romans pulps de l’Amérique des années soixante, avec des décors en carton peint, des méchants aux rictus improbables et des épées magiques qui clignotent dans les cieux crépusculaires et eschatologiques. J’avais remarqué que mes cinq fidèles manifestaient ces derniers temps un certain enthousiasme à voir Melouka et Mahdi dans ce château, en tout cas bien plus que du retour de Nawal et Bakir. Il y avait du soleil dehors, dans le jardin, Ahmed préparait la table pour le déjeuner. Quand nous nous y installâmes, Nawal et moi, arriva sir Gerald et comme à l’accoutumée il tenait un journal à la main. « … Alors révérend … des nouvelles du vampire ? — … Vous avez deviné juste … Dracula vient de faire sa première victime, une femme de trente ans parait-il. — … Prenez un siège et servez-vous … — … C’est très aimable a vous, Maître … Vous n’êtes pas sans savoir le fait marquant du jour ? » Nawal, qui s’était emparée du Guardian, me montra du doigt la date : vendredi 13 Mars 1998. « … Puis-je vous rappeler que nous devons procéder au baptême de l’enfant ce soir ? — … Pour que la prophétie s’accomplisse … c’est bien cela révérend … — … Oui, Maître … pour que la prophétie s’accomplisse … »

En librairie le 11 janvier 2018